Le

Seat Ibiza : cure d’équipements

Seat Ibiza

 La citadine espagnole fait de nouveau parler d’elle ! Après avoir fêté ses 30 ans avec une série spéciale et un concept-car de roadster, voilà qu’elle repense sa gamme. L’équipement de toutes les finitions est enrichi.

Seat est du genre généreux. Mais ce n’est pas par hasard. L’Ibiza vient d’intégrer le site Internet « seatsecompare.com » où il est possible de comparer l’auto à cinq de ses plus grandes rivales et qui avait été lancé en mars avec la Leon. La firme ibérique a donc voulu rendre sa voiture plus attractive face à la concurrence.

La promesse du comparateur en ligne pour l’Ibiza est la suivante « offrir une citadine avec un maximum d’équipements de série pour chaque niveau de finition et permettre à tous les clients de trouver leur idéal en fonction de leur besoin et de leur budget ». La dotation des différentes versions a donc été enrichie !

La série spéciale I-Tech devient l’I-Tech Plus. De série, on trouve désormais les jantes alliage 16 pouces, le système de navigation portable, la climatisation automatique, le radar de recul, les vitres arrière électriques et surteintées et la roue de secours.

La finition de base Référence avait déjà revu sa dotation en début d’année. Elle avait gagné la radio CD MP3, l’ordinateur de bord, le régulateur de vitesse et les rétroviseurs électriques et dégivrants. Cette fois, elle reçoit en plus l’ESC et le contrôle de pression des pneus.

La finition Style devient Style ITE et gagne les jantes alliage 15 pouces, l’ESC, la connexion Bluetooth et une présentation plus sportive (volant/pommeau de vitesse en cuir, sièges Sport). Enfin la finition FR est maintenant dotée d’office des phares bi-xénon directionnels, des feux de jour LED, de l’accoudoir central avant et des vitres électriques à l’arrière.

Avec la remise sans condition, l’Ibiza Référence débute à 8.990 €, la Style ITE à 9.990 € et l’I-Tech Plus à 10.990 €. La FR coûte en prix de base 16.670 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire