Le

Seat : du nouveau pour les Ibiza et Leon

Seat Ibiza

Seat enchaîne… les extrêmes ! Après avoir présenté le modèle le plus puissant de sa gamme (la troisième génération de Leon Cupra avec des blocs de 260 et 280 ch), la firme espagnole annonce l’arrivée d’un nouveau moteur 1.2 TSI 85 ch pour sa citadine Ibiza ! 

Ce petit bloc à injection directe suralimenté par un turbocompresseur pousse vers la sortie le vieux 1.4 litre 85 ch. Seat promet plus d’agrément de conduite, une meilleure insonorisation et des performances en progrès. Dans les faits, les différences ne sauteront pas aux yeux (ou aux pieds) puisque la vitesse maximale passe de 177 à 180 km/h et que le 0 à 100 km/h s’effectuera en 11,3 secondes au lieu de 11,8 secondes. Les reprises devraient être plus nerveuses grâce à un couple en forte hausse, passant de 132 à 160 Nm, disponible à partir de 1 500 tr/min.

Cela ne se fait pas au détriment des consommations, au contraire. En moyenne, l’auto ne demande plus que 5,1 litres tous les 100 km, au lieu de 5,9 litres. Les émissions de C02 sont fixées à 119 g/km, ce qui place ce modèle dans la zone neutre du bonus/malus. L’Ibiza 1.2 TSI 85 ch est proposée à partir de 14 490 euros.

Autre actualité produit chez Seat, du côté de la Leon. La version d’accès Référence gagne des équipements, sans changement de prix. La dotation d’origine, qui comprenait notamment 7 airbags, la climatisation, le régulateur de vitesse ou les rétroviseurs électriques dégivrants, s’enrichit d’antibrouillards, d’un système Bluetooth, de l’accoudoir central avant et de jantes alliage 16 pouces. Comme le tarif ne bouge pas (gamme débutant à 17 835 euros), l’avantage client est de 1 000 euros.

Seat, qui a vu ses ventes progresser de 10,6 % en 2013 par rapport à 2012 dans le monde, compte donc bien continuer sur sa lancée pour sauver sa peau après avoir été un temps menacé dans le groupe VW. On ne lui souhaite pas le même destin que Lancia.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire