Le

Voici la nouvelle Seat Leon Cupra

Seat Leon Cupra 2014

La troisième génération de Seat Leon passe aux choses sérieuses. La compacte espagnole se met au sport avec la version Cupra, qui en 2014 se dédouble. Et la remarque ne concerne pas uniquement les carrosseries, avec le choix entre 3 et 5 portes. Elle vaut aussi pour la mécanique : le bloc essence 2.0 TSI sera proposé avec deux niveaux de puissance.

Au moment de passer commande, il faudra donc décider entre une Cupra de 265 ch et une Cupra de 280 ch. 15 chevaux d’écart qui ne devraient pas changer grand chose ! La vitesse maximale est limitée dans tous les cas à 250 km/h et le couple est identique, à 350 Nm maxi (disponible entre 1750 et 5300 tr/min). L’une des rares différences se trouve au niveau du 0 à 100 km/h. Avec la boîte robotisée DSG, il est réalisé en 5,8 secondes par la 265 ch… et 5,7 par la 280 ch (des valeurs valables pour la version 3 portes). Il faut 0,1 seconde de plus avec la boîte manuelle.

Au volant, Seat promet plus d’efficacité sans que le confort en pâtisse (son niveau serait même amélioré pour les longs voyages). Le poids de l’auto est en baisse de 55 kg par rapport à la génération précédente. Les Cupra sont équipées d’une suspension pilotée plus sensible et réactive, qui adapte les caractéristiques du châssis aux conditions de la route en quelques millisecondes. Pour faire progresser la tenue de route, un différentiel autobloquant est monté sur le train avant, les Cupra restant des tractions. Il répartit le couple entre les deux roues.

Une direction progressive est montée de série pour améliorer la précision, avec moins de mouvements nécessaires. Pratique en conduite sportive… ou lors des manœuvres de stationnement. Pour ceux qui veulent tester les limites d’adhérence de leur auto, l’ESP peut être totalement déconnecté. Le freinage est plus puissant pour corriger les excès des plus téméraires… ou des novices qui ne savent pas s’y prendre ! Le Cupra Drive Profil permet de faire varier quelques réglages selon trois modes de fonctionnement (Confort, Sport, Cupra), notamment la réponse de l’accélérateur et le générateur de bruit modifiant la sonorité du moteur turbo.

Côté look, Seat ne s’est pas vraiment foulé, même si au final les changements sont de bon goût. On remarque surtout des prises d’air agrandies à l’avant. Quelques petites fentes sont aussi rajoutées en dessous de la calandre, à la grille revue. A l’arrière, on note un petit diffuseur avec deux sorties d’échappement ovales. Les jantes alliage sont inédites. Elles abritent des étriers de freins rouges. La Cupra 280 ch se distingue avec des roues 19 pouces, un spoiler de toit arrière et des monogrammes Cupra sur les rétroviseurs ou les étriers. A l’intérieur, les changements sont rares. Il y a un nouveau volant à méplat, des sièges sport en Alcantara gris foncé. Une sellerie cuir intégrale est proposée en option. On peut aussi se faire plaisir avec des baquets. Evidemment, c’est en mettant la main au porte-monnaie.

L’auto sera présentée en mars au Salon de Genève. Les prix ne sont pas encore connus.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire