Le

Série limitée : Peugeot 2008 Urban Cross

Peugeot 2008 Urban Cross

Neuf mois après sa commercialisation, le 2008 s’offre sa première série spéciale, nommée Urban Cross. Celle-ci joue la carte de la personnalisation avec des éléments fluo, jaune ou orange.

Peugeot est satisfait des chiffres de vente de son nouveau petit crossover, lancé au printemps 2013, mais ne peut nier que son principal rival, le Renault Captur, fait mieux, aussi bien en France qu’en Europe. Pour séduire, le modèle du losange a un argument qui fait mouche de nos jours : de nombreuses possibilités de personnalisation. On peut ainsi choisir la couleur du toit, des baguettes décoratives extérieures, des jantes… En face, le 2008, qui mise sur l’élégance classique, fait bourgeois coincé.

C’est ce qui explique peut-être l’arrivée de cette version Urban Cross, disponible en deux ambiances. Cette série spéciale adopte de nombreux éléments de décoration « flashy », orange ou jaune citrus. On remarque ainsi des stikers au niveau des bas de caisse, des coques de rétroviseurs et des barres de toit. La touche de couleur se retrouve aussi sur les cabochons de roue. Mais curieusement, une seule teinte de carrosserie est disponible, la plus froide de toutes : le Blanc Banquise. Au moins, elle fait mieux ressortir les touches fluo !

L’Urban Cross est basée sur la finition Allure, qui propose déjà de série, entre autres : six airbags, le régulateur/limiteur de vitesse, les rétroviseurs électriques et chauffants, les antibrouillards, l’aide au stationnement arrière, la climatisation automatique, l’éclairage d’intersection, les quatre vitres électriques ou encore le pack Visibilité.

On trouve ici aussi en série des équipements empruntés à la version supérieure Féline, comme le système Grip Control (un antipatinage évolué, sorte de transmission intégrale light), les jantes alliage 17 pouces, la navigation sur écran tactile avec une deuxième prise USB ou les vitres arrière surteintées. On dispose de plus d’une clé de connexion Peugeot Connect, avec un an d’accès aux applications internet de la marque. Les sièges reçoivent un garnissage mi-TEP/maille Oxford et les surtapis sont fournis d’office. La roue de secours temporaire est en cadeau (110 € d’habitude).

Un seul moteur est disponible : le 1.6 e-HDI de 92 ch, associé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Il rejette 103 g/km de C02, ce qui le place dans la zone neutre du bonus/malus. Le prix est le même pour les versions orange et jaune : 22 800 €.

C’est 1 150 euros de plus que la finition Allure mais le client s’y retrouve. Sur celle-ci, l’ensemble jantes/Grip Control est normalement facturé en surplus 510 €, la navigation 500 €, les vitres surteintées 110 €, la clé connect 199 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire