Le

Série Spéciale : Alfa Romeo MiTo et Giulietta Trofeo

Alfa Romeo MiTo et Giulietta Trofeo

Faute de nouveautés, Alfa Romeo est mal en point. Pour éviter la catastrophe en 2014 avant la vraie relance en 2015, la marque italienne tente d’attirer les clients dans les concessions avec une série spéciale Trofeo sur les MiTo et Giulietta.

Alfa Romeo traverse une très mauvaise période et a du mal à voir le bout du tunnel. L’exclusive 4C mise à part, la firme transalpine n’a que deux modèles dans sa gamme ! Heureusement, l’énième plan de relance mis au point par le groupe Fiat devrait enfin porter ses fruits. Des nouveautés devraient être présentées dans les prochains mois. Mais en attendant, il faut bien continuer à vendre…

L’actualité chez Alfa en ce début d’année est donc le lancement de deux nouvelles séries spéciales : les MiTo et Giulietta Trofeo. Ces versions inédites mettent l’accent sur le style et la sportivité. Surtout, elles sont synonymes d’équipements en plus et d’offres promotionnelles.

La MiTo Trofeo est dérivée de la version Distinctive (qui comprend notamment 7 airbags, l’ESP, le régulateur de vitesse, les antibrouillards, la climatisation ou encore l’ordinateur de bord). Elle ajoute à la dotation d’origine : une sellerie spécifique en microfribres, les jantes alliage 17 pouces finition titane et la climatisation automatique bi-zone. Côté look, on retrouve des poignées de porte et coques de rétroviseurs chrome satiné, un pare-chocs arrière sport avec extracteur, des vitres arrière surteintées ou encore un revêtement de planche de bord « Spint » noir.

Trois moteurs sont disponibles : Twin Air 105 ch (19 200 €), 1.3 JTDM 85 ch (20 950 €) et 1.6 JTDM 120 ch (22 050 €). D’une valeur d’origine de 1 800 €, les équipements en plus ne sont facturés que 900 €. A cela peut s’ajouter jusqu’à 3 500 euros d’offre de reprise.

De son côté la Giulietta Trofeo est aussi dérivée de la version Distinctive, qui comprend entre autres l’ESP, les antibrouillards, la climatisation automatique bi-zone, le régulateur de vitesse, le radar de recul ou encore les jantes en alliage. L’auto a misé sur le style car les équipements en plus concernent surtout le design. On a ainsi de nouvelles jantes alu 17 pouces, des jupes latérales, des projecteurs avant sombres, des vitres arrière surteintées, des coques de rétroviseurs chrome brillant, un volant sport avec surpiqûres rouges… La sellerie mixte cuir tissu est inédite. La dotation en plus coûte à la base 3 000 € mais elle n’est facturée que 1500 €. Bon après, ce n’est quand même pas les équipements que l’on aurait aimé avoir en priorité…

Côté moteurs, la gamme est large. On retrouve ainsi : le 1.4 T-Jet 120 ch (25 300 €), le 1.4 MultiAir 170 ch (28 300 €), le 1.6 JTDM 105 ch (27 750 €), le 2.0 JTDM 150 ch (29 950 €) et le 2.0 JTDM 175 ch TCT (33 650 €).

Sur la Giulietta, l’offre de reprise peut aller jusqu’à 4 500 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire