Le

Skoda fidèle à la petite reine

Skoda partenaire Tour de France

La marque tchèque est satisfaite de son partenariat avec ASO, société organisatrice du Tour de France cycliste. Elle reste partenaire officiel de l’épreuve jusqu’en 2018. Quoi de plus naturel pour un constructeur qui a commencé en fabriquant des vélos ?!

Il y a quelques jours, nous vous apprenions que les fondateurs de Skoda se nommaient Laurin et Klement, à l’occasion de la révélation d’une nouvelle Octavia haut de gamme portant ces noms. Mais nous n’avions pas dit que les deux hommes ont commencé par créer une usine de vélo, en 1895.

Il est donc logique de retrouver Skoda comme partenaire officiel du Tour de France, et ce depuis 2004. Et la firme tchèque vient d’annoncer qu’elle prolongeait son engagement pour cinq nouvelles années. Le contrat sur la période 2014-2018 a été signé sur le stand de la marque au Salon de Genève.

La très grande exposition médiatique offerte par cette course estivale et sa popularité expliquent aussi pourquoi Skoda apprécie autant le Tour. En 2013, 12 millions de fans étaient présents sur le bord des routes, pour voir passer les coureurs et la caravane publicitaire, où Skoda est en bonne place pour distribuer ses goodies. Le Tour de France, c’est aussi 1,4 milliard de téléspectateurs dans le monde.

La marque sera donc de nouveau sponsor et fournisseur officiel de véhicules. Pour chaque édition de la Grande Boucle, ce sont plus de 200 Skoda fournies, qui parcourent 2,8 millions de kilomètres. Cela fait ainsi 28 millions de kilomètres depuis 10 ans, sans une panne technique à déplorer (officiellement).

Suite à cette reconduction de contrat, Skoda va renouveler logiquement ses séries spéciales « Tour de France » sur les Fabia, Roomster et Yeti.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire