Le

Skoda Vision C : l’Octavia sexy

Skoda VisionC Concept - 4

La marque tchèque a déjà dévoilé plusieurs petites nouveautés pour le Salon de Genève. Mais voici le morceau de choix de son programme pour le show suisse. Le concept VisionC est un coupé cinq portes qui préfigure le design des futurs produits de la marque.

Il y a trois ans, la marque tchèque a dévoilé le concept VisionD, qui posait les bases d’un nouveau style, aujourd’hui appliqué à de nombreux modèles de la firme. Et alors que certains véhicules, comme la Fabia, n’en ont pas encore profité, Skoda prépare déjà la suite.

La marque ne repart pas d’une feuille blanche tout de même. L’idée est de se servir de la base existante et de la faire progresser vers plus de dynamisme. Les formes restent donc très anguleuses et ne sont au final pas vraiment originales. Mais l’ensemble est tout de même plus expressif par rapport à ce qui existe actuellement.

De nombreux éléments de la VisionC devraient se retrouver sur de futurs modèles de la marque, comme les optiques triangulaires reliées à la calandre. Pour ceux qui se demandent pourquoi Skoda a choisi une telle couleur pour la carrosserie, sachez que le vert est la teinte fétiche de la marque.

La VisionC adopte une silhouette inédite pour Skoda. C’est un coupé cinq portes, comme l’Audi A7. Une carrosserie qui pourrait rejoindre rapidement la gamme de la marque tchèque, même si celle-ci affirme pour l’instant qu’aucun projet de ce type n’est en cours de développement. Mais la langue de bois est un sport national dans l’automobile.

Skoda pourrait donc bien proposer d’ici deux ans une version coupé de son Octavia. La VisionC reprend d’ailleurs la base modulaire MQB de la berline tchèque. Sous le capot, on trouve le 1.4 TSI 110 ch fonctionnant à la fois au gaz naturel et à l’essence. La marque rebondit sur l’actualité en précisant, qu’avec des émissions de C02 de 91 g/km, l’auto atteint déjà les très strictes normes Euro 2020.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire