Le

Skoda Yeti Xtreme – Wörthersee 2014

Skoda Yeti Xtreme - 3

 

Après l’Audi A3 Clubsport et la Seat Ibiza Cupster, voici un autre concept-car dévoilé dans le cadre du rassemblement GTI de Wörthersee, signé cette fois Skoda. La marque tchèque a imaginé un Yeti « traité comme une voiture de rallye ».

Pour Wörthersee, les designers et ingénieurs des marques du groupe Volkswagen laissent libre court à leur imagination. Ils se font plaisir en mettant au point des autos qui ne se soucient pas des contraintes commerciales. Chez Skoda, on ose ainsi le Yeti bodybuildé.

Le Xtreme revêt une robe grise mat, qui tranche avec la teinte jaune-vert brillant du toit et des jantes 17 pouces, qui sont chaussées de larges pneus tout-terrain. Les ailes ont été gonflées et le bouclier avant intègre une large protection couleur aluminium. Toutes les vitres sont teintées.

Ambiance course à bord, avec quatre sièges baquets individuels signés Recaro, des harnais de sécurité à quatre points, des contre-portes en fibre de carbone et un sol en alu. Dans l’habitacle, on trouve une pelle à sable, un extincteur, un kit premiers secours et un thermos, très pratique pour la pause café entre deux spéciales. Côté technologie, signalons la présence d’un iPad intégré dans la planche de bord.

Sous le capot, pas de V6 ou de V8 surpuissant mais un simple bloc essence 1.8 TSI de 152 ch, associé à une boîte double embrayage DSG. Le couple maximum de 250 Nm est disponible dès 1.500 tr/min. Skoda annonce un 0 à 100 km/h réalisé en 9 secondes… Le système de freinage est emprunté à l’Octavia sportive, la RS. Evidemment, le Xtreme est équipée d’une transmission intégrale et la hauteur du châssis peut être ajustée.

Skoda Yeti Xtreme - 2 Skoda Yeti Xtreme - 1

 

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire