Le

L’anti-Golf de Nissan arrive

Nissan Pulsar Teaser

La marque japonaise s’est spécialisée dans les crossovers. Mais elle ne délaisse pas pour autant les catégories plus traditionnelles. Elle s’apprête ainsi à faire enfin son retour sur le segment des compactes « classiques », presque dix ans après la fin de l’Almera. 

Certains pensaient que la nouvelle venue reprendrait ce patronyme. Mais au final, l’auto se nommera Pulsar. Une appellation pas totalement inédite en Europe puisqu’elle a été utilisée sur certains marchés du Vieux Continent dans les années 90. Actuellement, on trouve des Pulsar en Asie et en Océanie.

C’est donc un retour en arrière pour Nissan. La firme asiatique s’était retirée du segment des compactes car les ventes de l’Almera étaient trop faibles. Nissan avait alors décidé en 2006 de jouer la différence, en proposant avec succès un crossover en guise d’alternative, le Qashqai.

Mais les dirigeants de Nissan savent qu’une partie de la clientèle aiment le classicisme. La preuve, la reine du marché européen est depuis de nombreuses années la Golf. De son côté Peugeot a réussi le lancement de sa nouvelle 308 et cartonne avec le 3008. Nissan pouvait difficilement rester plus longtemps les bras croisés.

La nouvelle Pulsar a été spécialement mise au point pour l’Europe. Elle sera fabriquée dans l’usine espagnole de la marque, où est aussi fabriquée l’utilitaire électrique e-NV200.

Bientôt dévoilée, la Pulsar montre un petit bout de sa face avant, proche des dernières productions de la marque, comme le Qashqai ou le X-Trail, avec des optiques horizontales dessinées dans le prolongement de la calandre qui accueille un V chromé autour du logo.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire