Le

Nürburgring : Renault prépare bien quelque chose !

Renault Mégane #UNDER8

Cette fois c’est officiel, Renault va bien s’attaquer de nouveau au record du Nürburgring dans la catégorie des tractions. Chez le losange, on n’a visiblement pas apprécié que la nouvelle Seat Leon Cupra viennent voler la vedette à la Mégane RS !

Action, réaction ! Début mars, la marque espagnole a officialisé ce qui était devenu un secret de polichinelle : la version survitaminée de sa Leon, la Cupra 280, avait battu le record de la Mégane RS sur le célèbre circuit allemand. La française détenait le meilleur chrono chez les tractions depuis juin 2011 ! A Boulogne-Billancourt, pas question de rester les bras croisés. Renault veut récupérer son titre.

On s’en doutait après avoir vu récemment des Mégane RS poussées dans leurs retranchements sur le Nürburgring. L’info a été confirmée par les réseaux sociaux. Renault Sport a en effet lancé sur Twitter le hashtag « #UNDER8 », ce qui signifie moins de huit, en référence au nouveau temps visé par la Mégane. En 2011, l’auto avait bouclé le tour en 8’07 »97. La Seat est déjà passée sous les huit minutes, avec 7’58 »44.

Renault devra donc faire mieux que descendre sous les huit minutes s’il veut prendre ses distances. Pour cela, il a préparé une nouvelle version de la Mégane RS, comme le confirme la photo teaser mise en ligne il y a quelques jours. Sur celle-ci, on observe un échappement Akrapovic, un spécialiste du genre. Les pneumatiques et suspensions devraient être aussi revus, avec l’aide de Michelin et Ohlins, tandis que la puissance passerait de 265 à 275 ch. Et bonne nouvelle, cette Mégane RS revue et corrigée ne serait pas réservée à une tentative de record. L’auto devrait être vendue, surement en série limitée.

Pour en savoir plus, Renault nous donne rendez-vous le 16 juin.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire