Le

Toyota Auris : l’heure du restylage

Toyota Auris Restylage 2015 - 1

Le Salon de Genève 2015 sera placé sous le signe du restylage pour Toyota. Quelques jours après l’Avensis, c’est la compacte Auris qui se montre avec un nouveau visage.

Deux ans et demi après sa présentation, la seconde génération de l’Auris passe déjà par la case restylage. L’auto n’en avait pas forcément besoin, son design étant toujours d’actualité.

L’Auris reçoit une nouvelle face avant. Les optiques ont en partie été redessinées. Toujours affinées et placées dans la continuité de la calandre, elles sont désormais surlignées d’une baguette chromée. Celle-ci vient englober le logo. L’Auris millésime 2015 n’adopte pas une grande bouche comme la plupart de ses sœurs. Elle reçoit une prise d’air horizontale, prolongée visuellement par des éléments noirs laqués qui entourent les antibrouillards.

Comme pour l’Avensis, Toyota ne montre, pour le moment, que la vue ¾ avant. L’arrière ne sera dévoilé que lors de l’ouverture du Salon de Genève. Cette image laisse deviner un nouvel habillage pour les feux et un bouclier remodelé. Le modèle photographié est équipé de jantes inédites.

La marque japonaise dévoile en revanche la nouvelle planche de bord. Plusieurs modifications sont à signaler. Tout d’abord, le conducteur fait face à une nouvelle instrumentation, plus esthétique, avec des compteurs dans des fûts. Ensuite, l’interface multimédia a été complètement revue, avec un écran tactile plus grand. Enfin, les commandes de la climatisation ont été entièrement redessinées. Toyota indique qu’il y aura de nouveaux équipements de confort et de sécurité, sans les nommer.

Sans entrer dans les détails, le japonais signale la présence sous le capot de nouveaux blocs essence et diesel, « à la fois plus performants et plus sobres ». Mais l’hybride restera toujours la version la plus diffusée (quasiment 8 ventes sur 10 en France!).

Toyota Auris Restylage 2015 - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire