Le

Toyota Avensis : nouveau visage

Toyota Avensis 2015

La marque japonaise dévoilera à Genève une nouvelle Avensis. Ou plutôt une version restylée de la troisième génération. Premières images et premières informations officielles.

Le marché des berlines traditionnelles est en berne. Seules les autos à l’image premium s’en sortent. Les autres n’arrivent pas à résister aux assauts des SUV et crossovers. Toyota aurait pu jeter l’éponge avec son Avensis, aux ventes confidentielles (son compatriote Honda ne remplacera pas l’Accord). Mais la firme japonaise lui offre un sursis avec cette mise à jour.

Née en 2009, l’actuelle Avensis avait été revue une première fois en 2012. Elle est de nouveau passée sur le billard pour recevoir un tout nouveau visage qui devrait lui permettre de tenir encore trois ans. Avant une sortie de route définitive ?

Toute la partie avant a donc été revue. L’ensemble est bien plus moderne… et donne du caractère à une auto qui n’en avait pas. Comme sur les dernières grandes Toyota, la proue reçoit une fine calandre prolongée par des optiques étirées. La signature lumineuse a été soignée. Le bouclier intègre une grande bouche, comme sur la nouvelle Yaris. Au niveau du profil, rien ne change à part les jantes.

La partie arrière n’a pas encore été dévoilée. Le bouclier et les feux devraient être remodelés. Pour en (sa)voir plus, il faudra attendre l’ouverture du Salon de Genève, où cette « nouvelle » Avensis prendra son premier bain de foule. Toyota détaillera alors les caractéristiques techniques. Pour l’instant, on sait juste qu’il y aura de « nouveaux moteurs » sous le capot. Le japonais va t-il enfin lancer une version hybride ?

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire