Le

Toyota présente… un bateau

Toyota bateau Ponam-31

Rares sont les constructeurs automobiles qui ne font que des… automobiles. Peugeot propose par exemple des scooters, Mercedes des poids-lourds, Honda des tondeuses… et Toyota des bateaux.

La firme japonaise vient de présenter le Ponam-31, son nouveau bateau de plaisance, qualifié de « sports utility cruiser ». Toyota le décrit comme un engin très polyvalent, qui convient parfaitement à la promenade, à la pêche de loisir ou aux sports nautiques.

Le Ponam-31 est doté de deux quatre cylindres diesel 3 litres à injection direct, des blocs dérivés de ceux qui équipent le 4×4 Land Cruiser. D’une cylindrée de trois litres, ils développent chacun 260 ch. Le réservoir de carburant a une capacité de 620 litres. Toyota promet que ce bateau est peu gourmand mais ne donne pas de chiffre de consommation.

Long de 10,6 mètres, le Ponam-31 pèse 5,6 tonnes. Il est réalisé en alliage d’aluminium, un matériau plus performant que le plastique renforcé de fibre de verre. 12 personnes peuvent prendre place à bord. En plus des ponts avant et arrière, on trouve un pont supérieur au-dessus d’une cabine afin d’avoir une excellente visibilité. Selon les mots de la marque asiatique, l’ambiance à bord est « reposante et conviviale ». On trouve un grand canapé rouge (voilà qui pourrait plaire à Michel Drucker). Parmi les options, il y a des dispositifs inspirés des technologies automobiles, comme le système de navigation Drive Assist.

Pour l’instant, ce bateau n’est vendu qu’au Japon. Dans l’archipel, il est proposé à un tarif de 220.000 euros. Une broutille si vous gagnez la super cagnotte de l’Euro Millions, qui n’est toujours pas tombée.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire