Le

Toyota Mirai : avant-goût du futur

Toyota Mirai - 7

Toyota vient de présenter en détail sa nouvelle berline à pile à combustible. L’auto a désormais un nom : Mirai, qui signifie tout simplement « futur » en japonais.

Ce patronyme a été choisi par Toyota parce que selon lui l’auto « marque l’avènement d’une nouvelle ère pour l’automobile ». La Mirai arrivera en Europe en septembre 2015 mais sur trois marchés bien ciblés : Allemagne, Danemark, Royaume-Uni.

Il faut dire que cette auto fonctionne avec de l’hydrogène, un carburant qui se fait encore très rare dans les stations du Vieux Continent. Au fur et à mesure que la distribution d’hydrogène se développera, Toyota lancera la Mirai dans de nouveaux pays.

La Mirai associe pile à combustible et technologie hybride. Toyota promet une autonomie équivalente à celle d’un véhicule à essence. L’hydrogène est utilisé comme carburant pour produire de l’électricité. Il est stocké à très haute pression (environ 700 bars) dans deux réservoirs d’un volume total de 122,4 litres. Il faut environ trois minutes pour faire le plein. La puissance maximale du moteur est de 154 ch et le couple grimpe jusqu’à 335 Nm. Comme toutes les autos dotées de cette technologie, la Mirai n’émet aucun gaz polluant lors de son fonctionnement. Elle ne rejette que de l’eau !

Toyota se veut rassurant et indique que l’auto a été conçue avec un niveau de sécurité maximal. L’hydrogène ne peut pas fuir et si cela arrive, la fuite sera rapidement détectée grâce à des capteurs et stoppée par des robinets. La structure de l’auto est aussi pensée pour absorber efficacement l’énergie d’un impact et éviter le plus possible le choc avec le moteur ou les réservoirs.

Futuriste d’un point de vue technique, l’auto l’est aussi selon Toyota au niveau du design. La Mirai mesure 4,89 mètres de longueur. Sa silhouette est plutôt… originale. Tous les goûts sont dans la nature donc on ne vous dira pas qu’on la trouve moche. Zut on l’a dit. C’est surtout l’arrière qui est curieux avec des feux triangulaires sur les côtés. A l’avant, la Mirai semble presque sportive avec ses immenses entrées d’air.

A noter qu’en Allemagne, hors TVA, la Mirai est annoncée avec un prix de 66.000 euros ! Au moins, à côté les électriques sont bon marché ! Toyota est lucide et indique qu’il table sur seulement 50 à 100 ventes en Europe en 2015 et 2016.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire