Le

Toyota Prius + : petit coup de jeune

Toyota Prius + 2015 - 1

La déclinaison monospace de la plus célèbre des hybrides s’offre une petite mise à jour. Le style est (un peu) dynamisé, l’habitacle est (timidement) revu et l’équipement est (légèrement) enrichi. Commercialisation en janvier.

Bon c’est sûr, ce n’est pas la nouveauté la plus attendue de 2015 ! Le Prius +, premier modèle hybride 7 places vendu en Europe, se fait rare sur nos routes (à part en ville en mode taxi) et son restylage est plutôt timide. La face avant est légèrement revue pour mieux intégrer l’auto au reste de la gamme Toyota. On remarque surtout le nouveau bouclier avec un grand élément noir qui englobe la prise d’air et la plaque d’immatriculation.

La fente de la calandre est redessinée tout comme la pointe des phares. L’éclairage de jour prend place dans un nouvel élément vertical. A l’arrière, on aperçoit un habillage des feux modifié et un nouveau diffuseur. Deux nouvelles couleurs de carrosserie sont proposées : Dark Sherry et Attitude Black.

A bord, rien de bien nouveau. Il y a quelques habillages inédits et les aérateurs centraux ont été redessinés. Toyota s’est surtout occupé de la mise à jour des systèmes multimédias. Le modèle de base est équipé d’un nouvel écran couleur 4,2 pouces. Placé au cœur de l’instrumentation, il peut être commandé depuis le volant. Au niveau de la console centrale, on a un écran tactile de 6,1 pouces, associé d’office à une caméra de recul et au dispositif Mirror Link, qui permet de piloter depuis l’écran de l’auto des applications de son smartphone.

D’un point de vue technique, Toyota indique que la mécanique a été retravaillée pour satisfaire aux nouvelles normes anti-pollution. Mais la marque ne précise pas s’il y a du nouveau en termes de puissance ou performances. On sait en revanche que le confort sera en progrès grâce à de nouveaux réglages de suspension et une insonorisation améliorée.

Toyota Prius + 2015 - 2 Toyota Prius + 2015 - 3

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire