Le

Trop belle pour être verbalisée

Décidément, les policiers belges font la Une de l’actualité ces jours-ci. Après la personne qui contrôle l’alcoolémie de la passagère au lieu de celle du conducteur, voici les agents qui ne verbalisent pas une jeune fille… car elle était trop belle.

L’histoire est rapportée par le site d’informations belge « 7 sur 7″. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 22 au 23 décembre 2013, près de la ville d’Alost. La police a fait signe à une « jolie blonde » pour qu’elle s’arrête en bord de route afin d’effectuer un contrôle d’alcoolémie. Problème, la conductrice, qui vient de fêter ses 27 ans avec ses amies, a bu quelques verres et a donc été déclarée positive par un test de l’haleine.

Les agents ont alors demandé à la conductrice de les suivre jusqu’au poste pour un deuxième test, normalement essentiel afin que la justice puisse confirmer la conduite en état d’ivresse. La jeune femme a été autorisée à rester au volant pour effectuer le trajet. Et la suite de l’histoire est plutôt… cocasse.

Selon l’avocat de la conductrice, une fois arrivés au poste, les agents ont surtout plaisanté avec les jeunes femmes, dotées d’un physique « avantageux ». Ils ont pris quelques photos en cette charmante compagnie et auraient même tenté de lier contact via le réseau-social Facebook ! Sous le charme, ces messieurs (oui là, on pense qu’il n’y avait pas de policière au milieu de tout cela) n’auraient pas réalisé le deuxième test, ce qui fait que la belle a été au final acquittée et a pu reprendre le volant de son carrosse sans ennui.

Ne pas être trop moche dans la région d’Alost peut rendre service donc. Cela marche-t-il avec les hommes aussi ?

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire