Le

Utilitaires : Nouveau Mercedes Vito

Nouveau Mercedes Vito 2014

Après la déclinaison camping-car de luxe du nouveau Classe V, nommée Marco Polo, voici une variante d’un tout autre genre : l’utilitaire ! Dévoilé il y a quelques jours à Berlin, le nouveau Vito sera commercialisé à la fin de l’automne.

Fort logiquement, le Vito partage de nombreux éléments de carrosserie avec le Classe V. Utilitaire oblige, les détails sont moins soignés. La calandre est par exemple en plastique brut et sans baguette de chrome. Le bouclier est spécifique (il ressemble à celui du petit frère Citan) tout comme les feux à l’arrière, plus petits. Le Vito est proposé en trois longueurs : 4,90, 5,14 et 5,37 mètres. Trois variantes sont aussi au programme : le fourgon classique, le Mixto pouvant embarquer 6 passagers sur deux rangées et le Tourer, avec 9 places et entièrement vitré.

Petite déception dans l’habitacle : la belle planche de bord du Classe V, au dessin proche des voitures plus classiques de Mercedes, n’a pas été reprise. Elle a peut-être été jugée trop jolie pour un utilitaire ! Le tableau de bord est conventionnel, avec une console centrale très massive. Cela doit plaire aux professionnels… La marque à l’étoile ne s’est pas montrée très bavarde sur les astuces et rangements à l’intérieur.

Avec le Classe V, il y en a pour tous les goûts. On l’a vu au niveau des carrosseries, c’est aussi vrai pour les moteurs et transmissions. En entrée de gamme, on a un 1.6 diesel en 88 et 114 ch. Ce quatre cylindres est synonyme de traction. Au-dessus, on trouve un 2.1, décliné en 136, 163 et 190 ch. Ce bloc est disponible au choix avec une propulsion ou une transmission intégrale. Le 2.1 peut être associé à une boîte robotisée 7G-DCT (de série sur le 190 ch). Mercedes annonce des consommations en baisse de 20 % en moyenne par rapport à l’ancien modèle.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire