Le

Utilitaires : Renault et Fiat associés

Renault Trafic 2014 - 1

C’est par un très bref communiqué de presse que l’information a été dévoilée : le constructeur français et la firme italienne ont signé un accord pour la production et la fourniture d’un véhicule utilitaire léger, qui arrivera sur le marché dans moins de deux ans.

Voilà un partenariat surprise ! L’accord prévoit que Renault fournira à Fiat un VUL basé sur une plate-forme du losange. Bonne nouvelle : il sera fabriqué par Renault dans l’Hexagone, à partir du deuxième trimestre 2016.

Pour l’instant, les informations se font rares. Les deux marques indiquent juste que le style du véhicule sera développé par Fiat. L’engin disposera d’éléments « uniques et distinctifs ». Comme cela se fait souvent dans le milieu des utilitaires, il devrait s’agir d’un petit restylage, avec un changement des optiques, de la calandre et du bouclier avant.

Mais pour quel et à partir de quel modèle ? Chez Renault, il y a trois utilitaires : le Kangoo, le Trafic et le Master. Le partenariat ne devrait pas concerner le premier. Fiat propose déjà le Doblo, qui est loin de l’âge de la retraite.

Au-dessus, il y a les Scudo et Ducato, qui sont pour le moment produits avec PSA. Le plus gros, rival du Master, vient tout juste d’être restylé, il semble reparti pour 4/5 ans. En revanche, il est acquis que le Scudo s’arrête en 2016. Ce serait donc ce véhicule qui serait remplacé avec l’aide de Renault.

Reste à savoir si le nouveau Scudo sera un Trafic modifié. Le Trafic, qui vient d’être renouvelé, n’est pas un équivalent direct, il est plus grand. Cela ferait en tout cas un dérivé de plus pour le français, dont une version est déjà proposée par Opel !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire