Le

Volkswagen Amarok Ultimate

Volkswagen Amarok Ultimate - 1

On l’a peut-être oublié, mais Volkswagen propose dans sa gamme depuis 2010 un pick-up, l’Amarok. Celui-ci se rappelle à notre bon souvenir avec cette série limitée Ultimate, orientée haut de gamme.

L’Ultimate est basé sur la finition Highline. Si cet Amarok est présenté par la branche Véhicules Utilitaires de VW, il joue la carte du chic et mise sur le chrome ! Plusieurs accessoires à l’extérieur sont recouverts de ce matériau clinquant : rétroviseurs (rabattables électriquement), ski de protection avant, arceau et tubes de seuil. La calandre hérite de deux baguettes chromées. On reconnaît aussi cette version spéciale à ses phares à LED ou ses stickers latéraux.

L’équipement se veut complet avec des friandises high-tech inédites dans la catégorie. L’Ultimate reçoit ainsi en série les phares bi-xénon, la caméra de recul en complément de l’aide au stationnement avant/arrière, une sellerie Alcantara, des jantes 19 pouces ou des tapis de sol en velours siglés. D’un point de vue plus fonctionnel (oui parce qu’à la base, c’est un outil de professionnels), notons la présence d’un revêtement de benne, d’une alarme antivol ou d’une protection anti-remorquage. La dotation standard peut-être enrichie en piochant dans la liste des options. On y trouve par exemple le système de navigation, les suspensions renforcées avec PTAC de 3,04 tonnes ou un couvre-benne à enrouleur.

Une seule motorisation est proposée. Il s’agit du Bi-TDI de 180 ch, associé à une boîte automatique à 8 rapports. Six coloris sont disponibles : deux opaques (blanc candy, bleu starlight), trois métallisés (brun toffee, gris naturel, reflet d’argent) et un nacré (noir intense). Commandable dès à présent, l’Amarok Ultimate coûte 39.300 euros HT. Un prix plutôt costaud.

Volkswagen Amarok Ultimate - 2

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire