Le

Volkswagen Caddy BlueMotion : moins gourmand

Volkswagen Caddy BlueMotion

La marque allemande lance une nouvelle version, peu gourmande, de son Caddy, un rival du Kangoo. Le « BlueMotion » annonce une consommation de 4,6 litres pour 100 kilomètres et échappe au malus. 

Sous le capot de ce ludospace on trouve un bloc diesel 1.6 TDI de 102 ch. Ce quatre cylindres développe un couple de 250 Nm. Par rapport à l’ancienne déclinaison BlueMotion, dotée du même moteur, la consommation a été abaissée de 0,5 litre, passant donc de 5,1 à 4,6 litres. Selon Volkswagen, avec un réservoir de 60 litres, l’autonomie excéderait les 1.300 kilomètres. Dans la réalité, on devrait rejoindre la station avant d’avoir parcouru une telle distance.

Conséquence logique : le niveau des émissions de C02 diminue, de près de 11 %. Le Caddy BlueMotion rejette désormais 119 g/km de C02 contre 134 g/km. L’auto n’est donc plus taxée par un malus écologique de 150 euros. Elle est maintenant dans la zone neutre. La réduction des consommations et des émissions s’explique par un travail sur l’aérodynamique et la mise en place de « mesures d’optimisation ».

Le Caddy adopte ainsi des roues à faible résistance au roulement, un stop and start avec récupération d’énergie au freinage, un châssis abaissé de 27 mm ou encore une gestion moteur modifiée. Le BlueMotion reçoit aussi des enjoliveurs spécifiques. L’équipement est enrichi avec l’aide au démarrage en côte. A bord, on trouve des aérateurs laqués noir brillant avec insert chromé et une sellerie tricolore inédite.

Les tarifs démarrent à partir de 22.370 euros, un prix identique à l’ancien Caddy BlueMotion une fois son malus inclus. VW précise que le budget carburant pour un kilométrage annuel de 30.000 km serait en baisse de 300 euros (avec un litre de gazole à 1,30 €).

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire