Le

Volkswagen : un camping-car à 45.000 €

Volkswagen California Trendline

La branche « Véhicules Utilitaires » de Volkswagen vient de mettre en vente une série limitée du California, nommée Trendline. Son atout : rendre plus accessible le modèle… et donc l’univers du camping-car.

Selon le constructeur allemand, avec un prix d’appel de 45.000 euros TTC, ce California Trendline est une offre unique sur le marché. Il est environ 6.000 euros moins cher que la finition Confortline. Evidemment, cette baisse de tarif ne se fait pas sans perdre quelques équipements. Il n’y a par exemple plus de chauffage stationnaire en série et de double vitrage.

Mais le California Trendline n’est pas dénué de tout confort et reste doté des éléments de base du bon campeur. On trouve ainsi un toit relevable manuellement, un meuble de cuisine et un auvent de couleur noire. Deux personnes peuvent se coucher confortablement à l’arrière. Le hayon intègre une table de camping et deux chaises pliantes. Il y a aussi dans la liste des équipements fournis d’office le régulateur de vitesse, quatre airbags, la climatisation, la radio et le volant en cuir multifonction. Les options ne manquent pas, avec par exemple la navigation ou l’allumage automatique des feux/essuie-glace.

Ce modèle bénéficie d’une homologation VASP (véhicules à aménagements spéciaux), non assujettie au malus. Deux motorisations diesel sont disponibles : 2.0 TDI 102 ch et 2.0 TDI 140 ch. Le premier est associé à une boîte manuelle 5 rapports, le second a six rapports. Attention, seulement 50 exemplaires seront mis en vente en France. Pour ceux qui ont prévu de partir à l’aventure en 2015, c’est peut-être une belle occasion à saisir.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire