Le

Volkswagen Golf GTE : sport et écologie

VW Golf GTE - 5

Avec l’arrivée de cette version hybride rechargeable, la Golf devient la première voiture du monde disponible avec toutes les motorisations qui existent actuellement. La GTE associe un bloc thermique et un moteur électrique, pour une puissance maximal de 204 ch. L’auto peut parcourir jusqu’à 50 km en mode zéro émission. 

Il y avait déjà des Golf roulant à l’essence, au gazole, au gaz ou à l’électricité. En voici une hybride plug-in. La compacte VW n’est bien sûr par la première auto dotée de cette technologie. Mais avec celle-ci, elle est la seule voiture de la planète qui offre un tel choix.

Comme l’indique le label GTE, la marque allemande a fait le choix de rattacher cette version à la famille des Golf sportives, qui comprend déjà les GTI et GTD. La nouvelle venue est propulsée par deux moteurs : un 1.4 TSI à injection directe de 150 ch et un bloc électrique de 102 ch. La puissance maximale combinée est de 204 ch et le couple maxi est de 350 Nm.

En mode électrique, la GTE est limitée à 130 km/h. Avec le TSI, la vitesse maxi est de 217 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en 7,6 secondes. On passe d’un mode à l’autre d’une simple pression sur un bouton. La boîte de vitesses est une automatique à 6 rapports.

Pour faire le plein en électricité, il suffit de brancher l’auto sur une prise domestique. La recharge prend trois heures et demie. On peut gagner une heure en passant par une borne publique. La batterie pèse 120 kg. L’autonomie maximale en mode électrique est de 50 km. Grâce à un cycle d’homologation européen très favorable à ce genre de motorisation, puisqu’il prend en compte les kilomètres réalisés sans essence dans le calcul, la GTE annonce une consommation en cycle mixte de 1,5 litre aux 100 km ! VW promet une autonomie maxi de 939 km.

Côté design, la GTE fait un mix des looks des GTI et e-Golf. De cette dernière, on retrouve par exemple les éclairages diurnes en forme de C. La baguette rouge de la calandre, qui se prolonge dans les phares, passe au bleu. La GTE adopte des phares LED à double optique, un petit becquet et des jantes de 16 pouces.

A l’intérieur, on retrouve aussi à de nombreux endroits le bleu : surpiqûres du volant, bordure des tapis de sol, sièges, levier de vitesses… Le système multimédias est enrichi de fonctions  dédiées à la conduite « verte » : indicateur d’autonomie électrique, indication des stations de recharge, affichage des flux d’énergie…

Les premières livraisons se feront à l’automne.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire