Le

Volkswagen restyle la Polo

Volkswagen Polo restylée 2014 - 8

Pour la cinquième génération de Polo, lancée en 2009, VW avait fait le choix d’un design très sobre. Une bonne idée car l’auto n’a pas pris une ride. Ce qui explique que son restylage est très léger. Les changements sont plus importants sous le capot.

Elle va fêter ses cinq ans et pourtant la Polo cinquième du nom est encore dans le coup, même face à des rivales bien plus jeunes. En toute logique, Volkswagen préfère donc plus se concentrer sur le fond que sur la forme pour ce restylage de mi-carrière.

Il faut avoir un œil exercé pour remarquer les changements esthétiques. L’élément le plus visible est le nouveau bouclier avant, au dessin inspiré par celui des grandes Volkswagen. Il intègre une seule prise d’air, qui englobe des antibrouillards rectangulaires reliés par une baguette chromée. On remarque aussi une calandre légèrement revue et un nouvel habillage pour les optiques, avec une inédite signature lumineuse à LED pour les modèles haut de gamme. A l’arrière, il y a un nouveau bouclier, qui montre plus de relief.

A l’intérieur, pas de révolution non plus. On note quand même quelques aménagements. La Polo adopte un nouveau volant multifonctions et une instrumentation redessinée, avec des compteurs dans des petits fûts, inspirée par la Golf. Du côté de la console centrale, les commandes de la climatisation et du système multimédia sont réorganisées. La Polo se veut plus connectée. Elle dispose ainsi de nouveaux écrans tactiles, en deux tailles : 5 ou 6,5 pouces.

L’intégration des smartphones est facilitée. Avec le système Mirrolink, on peut même piloter des applications du téléphone directement depuis l’écran central. Pour la sécurité, la Polo adopte le système de freinage Front Assist. Il peut déclencher un freinage autonome jusqu’à 30 km/h s’il détecte un risque de collision. De plus, un régulateur de vitesse adaptatif maintient automatiquement la distance de sécurité requise, entre 30 et 160 km/h.

Le plus intéressant se trouve au niveau de la gamme de moteurs. Tous les blocs respectent les futures normes anti-pollution Euro 6 et peuvent être associés à un Stop and Start. Volkswagen annonce le lancement d’ici quelques mois d’un nouveau 3 cylindres 1.0 turbo TSI de 90 ch, qui annonce une consommation de 4,1 litres tous les 100 km. En attendant, pour les essences, on retrouvera les 1.0 MPI 60 et 75 ch et les 1.2 TSI de 90 et 110 ch.

Du ménage est fait du côté des diesel, où seul un nouveau trois cylindres 1.4 TDI est proposé, en 75, 90 et 105 ch. Il remplace les anciens 1.2 et 1.6.

Les sportives ne sont pas oubliées. Elles montent d’ailleurs en puissance ! La BlueGT voit son 1.4 TSI passer de 140 à 150 ch et la GTI grimpe de 180 à 192 ch ! On attend maintenant la présentation de la version R WRC !

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire