Le

Volkswagen : futur sponsor des Bleus

Volkswagen Polo

 Si vous frôlez déjà l’indigestion de ballon rond, il est peut-être préférable que vous ne lisiez pas cette news, même s’il est plus question ici de finances que d’exploits sportifs. Volkswagen vient d’annoncer qu’il allait devenir l’un des partenaires de la Fédération Française de Football. Il remplacera donc Citroën.

Un mandat et puis s’en va. La marque aux chevrons ne sera plus sponsor des Bleus après la coupe du monde, qui débute jeudi au Brésil. Citroën avait pris la relève de Toyota, qui avait claqué la porte après le fiasco de l’Equipe de France en Afrique du Sud (avec notamment le fameux épisode du bus).

Le partenaire automobile de la FFF change donc à nouveau. A partir du 1 août 2014, et jusqu’au 31 juillet 2018, ce sera donc Volkswagen. Il est quand même curieux de voir la nouvelle tomber avant la fin du contrat de Citroën, qui communique actuellement à plein et propose en magasin des séries spéciales « Passion Bleus ».

Le périmètre de ce partenariat ne se limite pas à l’équipe de France masculine. Elle concerne aussi les équipes féminine et espoirs ainsi que les coupes de France. VW précise que la culture du football a toujours été très présente chez lui. Il est déjà partenaire des équipes du Brésil et de Russie. La marque souhaite que la popularité et la proximité qu’entretiennent les équipes de France avec leur public se retrouve également dans sa relation et celle de son réseau avec ses clients.

Avec la coupe de France, Volkswagen promet aussi un engagement au niveau local. Les 10.000 collaborateurs du réseau VW seront réunis autour d’une même passion, avec leurs clients et les supporters et bénévoles qui font du football le sport le plus populaire dans le pays.

C’est en tout cas un joli coup pour VW car le prochain grand rendez-vous pour l’équipe de France après cette coupe du monde sera l’Euro 2016 qui se déroulera en France.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire