Le

Volvo baisse le prix de la V40

Volvo V40

Sans surprise, la V40 est devenue le best-seller de Volvo sur le marché français en 2013, reléguant le crossover XC 60 au second plan. Mais avec 4 348 immatriculations, la compacte suédoise (avec son dérivé baroudeur Cross Country) est encore loin des Audi A3 ou Mercedes Classe A, écoulées à plus de 14 000 exemplaires. Volvo part donc à la recherche de nouveaux clients avec une gamme spéciale au rapport prix/prestations/équipements plus alléchant.

Celle-ci se nomme Effektiv Line (efficace en suédois) et est qualifiée par la marque « d’arme de conquête ». Elle est proposée sur les versions civile et Cross Country jusqu’au 15 avril et permet de faire tomber le prix d’accès sous la barre des 20 000 euros. Volvo joue la psychologie avec un tarif de base à 19 900 euros, mais il faut croire que la psychologie fonctionne puisque tous les constructeurs font de même.

L’Effektiv Line est disponible avec les moteurs de cœur de gamme : la version essence T2 120 ch (non proposée sur la Cross) et les diesel D2 et D3. Le premier est un 1.6 de 115 ch qui avec la boîte manuelle 6 rapports annonce une consommation en cycle mixte de 3,4 litres tous les 100 km. Les rejets de C02 sont fixés à 88 g/km ce qui fait que l’auto bénéficie en 2014 d’un bonus de 150 €. La D3 est équipée d’un 2.0 de 150 ch (4,3 litres, 114 g/km). Les diesel sont proposés avec une boîte automatique (qui pénalise la consommation et les émissions de C02).

L’Effektiv n’est pas vraiment une série spéciale. C’est plus au final une promotion déguisée. Elle est en effet disponible sur l’ensemble des finitions existantes, sans aucune modification en termes d’équipements de série, de packs et d’option disponibles. Le seul changement est le prix, qui baisse selon les modèles de 2 200 à 3 710 euros. On se dit donc que c’est une simple offre commerciale mais Volvo présente bien l’Effektiv comme une gamme.

La gamme V40 Effektiv Line démarre à 19 900 euros et la V40 Cross Country à 22 940 euros.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire