Le

Volvo dévoile un 2.0 litres de 450 ch !

Volvo moteur

Volvo a fait le choix osé de ne proposer dans sa gamme que des autos quatre cylindres. Mais cela ne veut pas dire que leurs puissances seront en retrait par rapport aux concurrents allemands. La preuve avec cet inédit bloc 2.0 de 450 ch.

225 chevaux par litre : c’est un nouveau record dans la production automobile. Pour l’instant c’est un moteur concept et il faudra attendre un an voire deux pour le retrouver sous le capot d’un modèle de série. Mais il prouve que le downsizing n’a pas encore atteint ses limites. Pour ceux qui ne connaissent pas ce terme anglais, il correspond au fait de réduire les cylindrées des moteurs sans diminuer la puissance. Exemple récent avec le nouvel Espace : les anciens 2.0 dCi de 130 et 150 ch ont été remplacés par des 1.6 de 130 et 160 ch.

Volvo avait déjà frappé fort avec son nouveau quatre cylindres 2.0 Drive-E de 320 ch, présent dans les entrailles du XC90 seconde génération. Ce bloc est ici poussé à 450 ch grâce à la technologie triple Boost : il s’agit de deux turbos montés en parallèle, alimentés par un troisième turbocompresseur électrique. L’air comprimé de ce dernier n’est pas transmis aux cylindres mais sert à accélérer les deux premiers turbos. Le carburant est fourni par une double pompe fonctionnant à 250 bars de pression.

Tout ceci permet donc de faire exploser la puissance et de gommer le temps de réaction des turbos classiques. Autre avantage : ce moteur à un nombre équivalent de chevaux à des blocs V8 mais est bien plus compact et plus léger. Ces technologies devraient aussi réduire les consommations et émissions mais il est encore trop tôt pour chiffrer les progrès.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire