Le

Volvo invente le siège auto gonflable

Siège auto gonflable Volvo

Si vous avez des enfants, vous avez déjà vécu l’enfer du siège auto. Encombrant, difficile à déplacer et à monter, il a surement mis vos nerfs à l’épreuve plus d’une fois. Heureusement, Volvo a pensé à vous et vient de mettre au point un siège… gonflable.

Vous êtes du genre à beaucoup voyager avec vos jeunes enfants. Ou tout simplement vous les  confiez régulièrement à des proches. Il est cependant hors de question que vos bambins voyagent sans leur siège auto adapté. Cet accessoire obligatoire est donc amené à changer régulièrement de véhicule, avec les multiples opérations de pose/dépose que cela engendre, plus le transport. Et la taille imposante du siège pose très souvent problème.

Volvo s’est donc penché sur la question. Le constructeur suédois vient de dévoiler un prototype de siège gonflable, qui prend peu de place quand il n’est pas utilisé. Il est équipé d’un système de pompe « silencieux et performant ». Le siège se gonfle en moins de quarante secondes. Il pèse moins de 5 kilos, soit un poids de moitié inférieur à un siège actuel ! Une fois dégonflé, il rentre facilement dans un sac de voyage.

Ce siège a été conçu avec un textile à double paroi, très résistant. Il peut supporter des pression interne élevée. Il s’installe dos à la route car selon Volvo c’est ainsi « que les enfants sont le plus en sécurité ». En pleine croissance, la nuque d’un enfant est plus fragile que celle d’un adulte. Lors d’un choc frontal, la tête des passagers assis dans le sens de la marche est projetée vers l’avant, avec pour conséquence une pression énorme au niveau de la nuque. Pour Volvo, il faudrait donc que les enfants soient dos à la route jusqu’à 3-4 ans au moins mais  la marque a conscience que de nos jours, c’est une idée guère envisageable.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire