Le

Volvo XC 90 : tactile et connecté

Volvo XC 90 interface

Il y a quelques jours, Volvo a dévoilé l’habitacle de son futur XC90, qui sera entièrement révélé à la fin du mois d’août. La marque suédoise en dit aujourd’hui plus sur l’élément le plus important de cet intérieur : le grand écran tactile format paysage.

Pour Volvo, c’est le système de contrôle interne « le plus moderne du marché ». Simple d’utilisation, il permet au conducteur de garder autant que possible un œil sur la route. La traditionnelle console centrale avec des boutons est remplacée par un imposant écran implanté en position verticale. Celui-ci interagit avec l’instrumentation digitale située face au conducteur. Un affichage tête-haute complète cet arsenal technologique. Il reste bien quelques commandes « physiques » de raccourcis, notamment sur le volant.

Sur l’écran, les informations générales, la navigation et le multimédia sont en position haute, pour être vus en un coup d’oeil. Les commandes de téléphone, de climatisation et les icônes correspondant aux différentes applications sont en position basses, pour être accessibles rapidement. La disposition des onglets est comparée à un empilage de bandes qui renvoient chacune à une fonction clé. Lorsqu’on ouvre un onglet, les autres sont compressés mais toujours visibles.

Le prochain XC90 se veut aussi ultra connecté. Il intègre la solution Cloud mise au point par Ericsson et un système de navigation HERE, qui permettent de mettre à jour du contenu à distance et simplifient des opérations du quotidien. Concrètement, on peut avoir accès à la radio par Internet, la possibilité de trouver et payer un parking depuis son véhicule ou repérer un restaurant dans les environs. L’auto ne se contentera pas aussi de vous dire quand passer au garage : elle vous proposera de prendre rendez-vous chez votre concessionnaire.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire