Le

Volvo XC90 First Edition

Volvo XC90 First Edition

De plus en plus de constructeurs proposent des séries spéciales de leurs modèles dès leur lancement. Nouvel exemple aujourd’hui avec la seconde génération du Volvo XC90.

Attention, il n’y en aura pas pour tout le monde ! La marque suédoise va produire seulement 1.927 exemplaires du XC90 First Edition, en référence à l’année de naissance de la firme nordique. Bon, il va quand même y avoir une bonne sélection par le prix, puisque l’auto coûte la bagatelle de 91.800 € !

La configuration de cette série spéciale est unique. En Europe, elle est vendue avec un quatre cylindres diesel double turbo D5 de 225 ch, qui développe un couple de 470 Nm. Ce bloc est associé à la boîte automatique Geartronic 8 rapports. De série, on trouve la suspension pneumatique, dotée de cinq modes de fonctionnement dont un qui permet au conducteur de personnaliser les paramètres selon ses goûts.

La First Edition est dotée de la teinte extérieure Noir Onyx et de jantes alliage 8 branches de 21 pouces. A l’intérieur, on trouve une sellerie cuir Nappa couleur Ambre, une planche de bord gainée de cuir Anthracite et d’incrustations Noyer Scandinave. On trouve évidemment l’étonnante tablette tactile au niveau de la console centrale.

A ce prix, il y a tout (heureusement) : sièges avant électriques et ventilés, deuxième et troisième rang électriques, système audio Bowers & Wilkins 1.400 watts à 19 haut-parleurs, freinage automatique dans les intersections, système de protection contre les sorties de route…

Pour vendre cette série spéciale, Volvo innove : le XC90 First Edition sera uniquement disponible par réservation en ligne, sur le site de la marque. La réservation ouvre le 3 septembre à 16 heures CET.

 

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire