Le

Volvo XC90 T8 : 2,5 l/100 km !

Nouveau Volvo XC90 -1

Le nouveau XC90, dévoilé au Mondial de l’Automobile début octobre, va bientôt arriver dans les concessions. Avant cela, Volvo dévoile les caractéristiques techniques de la version hybride rechargeable T8. Ce SUV de 400 ch ne consommerait que 2,5 l/100 km, soit l’équivalent de 59 g/km de C02 !

Un gros 4×4 qui consomme moins qu’une citadine, comment est-ce possible ? Grâce à une homologation européenne très favorable à ce genre de véhicule ! Le calcul prend en compte les kilomètres que l’auto peut parcourir sans utiliser d’essence. Le XC90 T8 est doté d’un bloc électrique de 82 ch, implanté sur l’essieu arrière. Il peut faire avancer à lui seul l’auto sur 40 km, soit la distance totale parcourue par la plupart des conducteurs en un jour.

Sous le capot, on trouve un quatre cylindre 2.0 turbo de 318 ch. En combinant ses deux moteurs, le T8 développe donc 400 ch. Une jolie puissance qui lui permet de passer de 0 à 100 km/h en seulement 5,9 secondes. La boîte de vitesses est une automatique à 8 rapports. Petit détail chic : le levier est réalisé à la main en cristal.

La batterie haute tension est placée dans le tunnel central de la voiture. Elle n’a donc pas d’incidence sur l’espace disponible à bord. Elle se recharge via une prise mais Volvo n’indique pas le temps nécessaire. Elle peut aussi récupérer l’énergie dégagée au freinage ou peut être rechargée grâce au moteur à combustion.

Alors évidemment, dans la « vraie vie », on sera loin des 2,5 l/100 km. Une fois que la batterie sera vide et que seul le moteur essence fera avancer l’auto, la consommation avoisinera surement les 7 ou 8 litres tous les 100 km. Mais l’autonomie en mode électrique permettra à ceux qui utilisent quotidiennement leur auto de réduire la facture de carburant et ça, c’est déjà un beau progrès pour un grand SUV familial.

Le XC90 n’est cependant pas à la portée de toutes les bourses puisqu’il coûte 79.500 €. Un modèle doté uniquement du 2.0 essence 320 ch débute à 68.250 €. Mais il est pour l’instant frappé d’un malus de 3.000 € alors que le T8 bénéficie d’un bonus de 4.000 €.

Florent Ferrière

Amateur de médias et d'automobiles, je n'ai rien trouvé de plus logique que de croiser les deux pour en faire un métier passionnant. Diffuser l'information a toujours été un plaisir (voire une obsession !), d'autant que tout comme moi, l'actualité auto ne s'arrête jamais. Partagé entre les Landes, terre d'adoption, et le Rhône, terre de cœur, amoureux de la Provence, je n'ai pas peur de prendre souvent le volant pour changer d'air !

Laisser un commentaire